La visite du Cap Horn lors d’un voyage sur mesure au Chili

Inconnu et plein de mystère, le cap Horn peut être une option si vous recherchez le dépaysement. Rares sont ceux qui le choisissent pour passer des vacances dans cette région du monde. Toutefois, celle-ci offre à tout un chacun une expérience unique. Cette destination est également idéale pour ceux qui sont en quête d’aventure et de sensations fortes. La météo, l’histoire du lieu ainsi que la faune et la flore méritent le détour.

Cap Horn : une terre au bout du monde

Le Cap Horn est une pointe se trouvant à l’extrémité sud de l’île Horn. Il est le point le plus austral du continent américain. Cette adresse se situe également dans les eaux territoriales chiliennes, bien que sa voisine Ushuaia appartienne à l’Argentine. Les courants marins venant de l’Antarctique, l’océan Pacifique et l’océan Atlantique se rencontrent ainsi à cet endroit. Cela dit, la force de la nature dans cette région du monde est très redoutée par les navires. Beaucoup de marins ont même péri en essayant de traverser cette pointe. Voilà pourquoi cette dernière a été surnommée le « Cap des tempêtes ».

Entre le XVIe et XXe siècle, le Cap Horn était la route maritime reliant l’Europe et l’Asie. Il y aurait plus de 800 bateaux qui ont coulé à cet endroit. Ils avaient essayé de se frayer un chemin dans les eaux tumultueuses du site. Les naufrages ont, alors, coûté la vie à 10 000 marins. Au fil du temps, ce lieu est devenu légendaire. Cela vient surtout du fait qu’elle est difficile d’accès, mais surtout de son titre « cimetière des marins ». N’oubliez pas d’y faire un tour durant votre voyage sur mesure au Chili.

Cap Horn : les choses à voir lors de la visite

Le phare culminant sur une falaise de 425 m indique la position de la pointe sud de l’île de Horn. Ce sera le premier endroit à voir lorsque vous arrivez au Cap Horn. Ne manquez pas de rencontrer le gardien du lieu. Il est le seul résident permanent de l’île. Ensuite, à quelques pas sur un promontoire, il y a le monument du Cap Horn. Ce vestige a été érigé en 1992 pour rendre hommage à tous les marins qui ont péri dans ces eaux. Cette stèle de 7 m de haut est formée de deux corps indépendants avec 5 plaques d’acier chacun. Faites une courte halte devant celle qui se trouve à l’entrée de l’édifice. Lisez le poème marqué dans le marbre et ayez une pensée à tous ceux qui ont osé braver la nature. À noter que ce promontoire est le meilleur site pour prendre des photos souvenirs.

Votre voyage se poursuivra avec la découverte des richesses fauniques et floristiques de l’île de Horn. Ses trésors naturels sont tels qu’elle est classée par l’UNESCO comme Réserve de biosphère. En vous rendant au parc national terrestre et marin du Cap Horn, vous auriez le privilège de rencontrer des orques, des manchots papous et des cormorans royaux. En passant par le parc ethnobotanique « Omora », vous serez émerveillé par l’orchidée de Magallenas et la fleur de la cascada. Vers la fin de votre expédition, on vous décernera le « Certificat de cap-hornier ». Il s’agit d’un document qui vous permet d’entrer au cercle fermé de ceux qui sont passés par le Cap Horn.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *