Trucs et astuces, conseils pratiques pour réussir une peinture intérieure

Comme toute autre tâche, avant de peindre une pièce, il faut s’assurer d’avoir tout l’équipement nécessaire. Ce sont, entre autres, les bâches, bouche-pores, truelle, ruban de peintre, pinceau, rouleau à peinture, bac à peinture… Bien entendu, il ne faut pas oublier la peinture elle-même. Il est essentiel de prévoir la quantité de peinture utile pour les travaux.

Bien choisir le type de peinture

Parmi elles, il faut prendre note du fait que la peinture n’est pas la même pour chaque espace de vie. Ainsi, si la pièce à peindre est une salle de bain, la peinture doit comporter quelques caractéristiques essentielles. De toute évidence, à part demander un devis peinture pour un sol, la peinture doit résister à la chaleur et l’humidité.

Aussi, elle doit détenir une protection contre les taches et les moisissures, en plus d’être lavable. A ce sujet, le marché propose de la peinture anti condensation pour les petites salles de bain ou dénuées de fenêtre. Il y a aussi de la peinture pour pièces humides, pour plafond de salle de bain et autres.

Ne pas tacher les meubles et accessoires

Peindre une pièce ne veut aucunement sous-entendre tacher le plancher ou les meubles. Le peintre doit mettre toutes les chances de son côté. A cet effet, dans la mesure du possible, il doit dégager de la pièce le plus d’éléments. Parmi elles, il est préconisé d’enlever les lampes, cadres, rideaux, pôles à rideau, clous, vis des murs et autres.

Dans le cas où le peintre ne veut pas sortir les gros meubles, ils sont à placer au centre de la pièce. Ils seront protégés avec des bâches en plastique ou de vieux draps. Le plancher non plus n’est pas à épargner des bâches. Par la suite, le peintre coupe l’électricité, retire les cache-prises et couvre les prises de ruban-cache. Quand la pièce est bien protégée, le peintre doit réparer les fissures et les trous avec du bouche-pores.

Celui-ci est à appliquer en couche mince, avec une truelle. Il faut laisser sécher et poncer la surface. Les murs et le plafond doivent être lavés avec de l’eau, du savon doux et une éponge. Le geste de nettoyage est à effectuer du bas vers le haut, pour anticiper les coulisses. Il ne reste plus qu’à rincer avec de l’eau claire et laisser sécher.

L’application de l’apprêt et les travaux de peinture

Dans la pratique, l’application d’une sous-couche peut être superflue. Cependant, cette étape assure plusieurs avantages. En effet, elle réduit la porosité de la surface. De plus, cette étape augmente l’adhérence de la peinture. Egalement, le passage d’une teinte de peinture foncée à une pâle s’effectue avec moins de couches.

Aussi, quand le plafond et les murs sont propres et réparés, il faut les apprêter en démarrant par les parties recouvertes de bouche-pores. Ensuite, les travaux de peinture commencent par le plafond. Le peintre utilisera un pinceau étroit aux poils en biseau. Il peindra en premier un coin de la pièce et suivra le contour.

Par la suite, il utilisera un rouleau à peinture installé sur une tige télescopique, pour appliquer une première couche de peinture dans le sens de la longueur. Quand la première couche est sèche, il enchaînera avec une deuxième. Enfin, il achèvera avec la peinture des murs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *